L’influence numérique de Jay-Z

par / Thursday, 11 juillet 2013 / Publié dans Blogue

C’est vrai que je me fais un peu plaisir en écrivant sur celui qui, grâce à son énorme talent, sa résilience et son sens de l’innovation, a réussi à se hisser au sommet du monde du hip-hop et d’y rester pour de nombreuses années.

En plus de nous offrir de la bonne musique pour profiter de l’été, le lancement de l’album “Magna Carta Holy Grail”  de Jay-Z nous offre également une étude de cas fort intéressante sur la façon dont l’influence numérique peut être mise à contribution pour atteindre ses objectifs.

Je vous entends déjà me dire que Jay-Z est un artiste dont la réputation n’est plus à faire, qu’il dispose de moyens quasi infinis pour faire la promotion de son nouvel album et que, compte tenu de sa notoriété, ce lancement était un succès assuré. Vous avez entièrement raison. Cependant, bien qu’il trône au sommet de son art, Jay-Z a fait preuve d’une grande ingéniosité tant dans son utilisation des médias sociaux que dans la façon dont son équipe a réussi à entretenir l’excitation de son public en prévision du lancement. La stratégie numérique utilisée pour cet événement mérite que l’on s’y attarde, car certains éléments peuvent inspirer les organisations qui souhaitent amplifier leur visibilité sur le web.

Savoir se démarquer pour alimenter les discussions

L’artiste originaire de Brooklyn a toujours eu tendance à sortir des sentiers battus. Dans une pièce tirée de son premier album Reasonable Doubt, Jay-Z chante «I don’t follow any guidelines.» Cette approche lui a très bien servi depuis le début de sa carrière. C’est donc en innovant et en prenant des risques calculés qu’il a réussi à se démarquer à maintes reprises et, par le fait même, à alimenter la discussion sur ce qu’il fait de mieux, c’est-à-dire sa musique.

Dans un monde numérique ou l’information abonde, les organisations qui ne se démarquent pas auront bien de la difficulté à faire parler d’elles, de leurs produits ou de leurs services. À l’instar de Jay-Z, les organisations doivent donc continuellement sortir des sentiers battus pour alimenter les conversations et élargir leur rayonnement.

En signant une entente avec Samsung permettant au fournisseur de donner en primeur un million d’albums à ses utilisateurs trois jours avant le lancement officiel de l’album, Jay-Z et son équipe ont fait un coup de génie pour deux raisons.

Premièrement, l’entente pionnière avec Samsung a permis d’amplifier et de prolonger la durée de vie de la nouvelle initiale. Puisque l’artiste n’avait pas lancer d’album depuis 2009, il s’agissait d’un sacré coup publicitaire ! Utiliser une seconde nouvelle pour amplifier et rappeler la première est une tactique efficace de relations de presse qui a fait ses preuves.

Deuxièmement, en s’alliant avec un géant des télécom comme Samsung, le rappeur s’assurait de pénétrer avec force le marché numérique et de distribuer son produit auprès de son public cible, soit les jeunes friands de nouvelles technologies et qui écoutent de la musique sur leur téléphone intelligent ou sur leur tablette. Parlant de public cible, le rappeur et son équipe savaient très bien ce qu’ils faisaient en choissisant d’annoncer le lancement de l’album à la mi-temps du match #5 des finales de la NBA, un événement très médiatisé.

En optant pour cette tactique, Jay-Z et son équipe ont fait preuve de leur savoir faire en relations publiques. En effet, lors d’un lancement ou d’une annonce majeure, trois éléments fondamentaux doivent être réunis pour assurer le succès de cette annonce :

  1. Susciter un engouement (idéalement médiatique et sur le web):
    Le partenariat avec Samsung garantissait une énorme visibilité. L’amplification médiatique grâce à l’utilisation des médias sociaux a permis de maintenir cet engouement.
  2. Choisir un timing optimal:
    L’annonce du lancement durant un événement de grande importance pour son public cible (finale de la NBA).
  3. Œuvré dans un environnement contrôlé afin de réduire les risques:
    Signer un partenariat garantissant qu’un million d’exemplaires soient vendus avant même le lancement de l’album a considérablement augmenté la perception de succès rattachée à l’album.

Choisir les bons moyens de communication pour amplifier son message

Pour communiquer une nouvelle, le choix du moyen de communication à utiliser est crucial. Par fautes de moyens ou parce qu’une stratégie de communication numérique fait défaut, les organisations éparpillent souvent la diffusion de leurs messages tirant partout ou dans la mauvaise direction.

La sélection des moyens de communication à privilégier donc doit être réfléchi et baser sur une multitude de considérations. Toutefois, une règle est à retenir : ce choix doit être basé sur ce qui fait le succès de l’organisation (ou dans ce cas-ci de la personne) et cadre le mieux avec son identité. Par exemple, une compagnie offrant ses service à des clients corporatifs pourrait opter de faire son annonce sur LinkedIn plutôt que Facebook afin de cibler les preneurs de décisions chez ses clients potentiels.

Dans le cas de Jay-Z, il mise d’abord sur ce qui a fait son succès depuis tant d’années, soit sa musique. Récemment, en réponse au scandale suscité par son voyage à Cuba en compagnie de son épouse, un pays où les américains sont interdits de séjour en raison d’un embargo, l’artiste a lancé une lettre ouverte en chanson à l’attention de ses détracteurs. Il aurait pu envoyer un simple communiqué de presse, mais il savait qu’en répondant en utilisant le moyen de communication qui l’a rendu célèbre, l’impact serait plus fort. Et il avait raison.

Le choix stratégique du véhicule de communication s’illustre également dans le lancement du nouvel album de Jay-Z, puisque l’artiste a produit une série de capsules vidéo plutôt que de mettre l’accent sur les entrevues journalistique et les émissions de télé grand public. Comme prévue cette stratégie a porté fruit puisque ses messages ont été vus par des millions de fans à travers le monde.

La stratégie était principalement basée sur des vidéos, outil idéal pour faire état des motivations et inspirations de l’artiste. Le site web du lancement est presque entièrement consacré aux vidéos montrant l’artiste avec ses collaborateurs durant le processus de création.

Les organisations peuvent donc s’inspirer de la stratégie et des exemples expliqués plus haut afin de judicieusement sélectionner les outils de communication qui les mettent en valeur. Toutefois, il faut prendre garde à ne pas tomber dans l’autopromotion ou à produire du contenu à faible valeur ajoutée. Le contenu demeure tout aussi important que le contenant!

Les médias sociaux comme outil de discussion

Jay-Z utilise Twitter avec modération. Même s’il avait affirmé en juin avoir dépassé son quota annuel de tweets, le rappeur de Brooklyn n’a pas hésité à se servir de son compte twitter pour engager une discussion avec ses fans.

Voici quelques-uns de ses tweets les plus remarqués:

 

L’utilisation des médias sociaux, non pas comme un outil visant simplement à faire la promotion de ses produits, mais plutôt comme moyen de se rapprocher de son public cible et bâtir des relations à l’échelle humaine augmente l’influence numérique de l’artiste.

Une autre astuce utilisée : la distribution de contenu à haute valeur ajoutée pour son public cible avant le lancement officiel. En effet, quelques jours avant le lancement de son album, Jay-Z a publié sur sa page Facebook et son site web le titre, la liste des chansons, la pochette de l’album et les noms des artistes invités. Cette diffusion de contenu de qualité facile à partager sur les médias sociaux a fait naître des millions d’ambassadeurs du produit. Ces fans disposant des paroles et des pistes de l’album tant convoité avant les autres ont rapidement servi d’amplificateur en promouvant et partageant à leur tour leurs commentaires sur les réseaux sociaux. Comme quoi le fameux bouche à oreille est encore très efficace comme moyen de promotion !

L'influence Numérique de Jay-Z

Une identité numérique cohérente :

Finalement, l’identité numérique du lancement de l’album de Jay-Z a été bien complétée par l’utilisation des hashtags #magnacartaholygrail et #magnacarta. Les hashtags sont un moyen d’ajouter des informations additionnelles à un message en rajoutant un symbole dièse # devant un mot clé. Un hashtag permet de catégoriser un message selon un contexte ou une information et les lier à d’autres messages sur le même sujet.

Lors d’un événement ou d’une occasion spéciale, la création d’un hashtag est devenue un incontournable pour permettre de cadrer la conversation entourant votre événement et permettre aux internautes de suivre son déroulement. Cependant, cette option facile à mettre en place est souvent oubliée ou pas assez visible sur les différentes plateformes de communications utilisées par les organisations pour permettre son adoption par le public cible. Avec Facebook, le dernier en lice à utiliser les hashtags après Twitter, Instagram, Vine, Google Plus et plusieurs autres, l’adoption de hashtags est l’un des meilleurs moyens de continuer la conversation sur diverses plateformes sociales.

Avec une stratégie de relations publiques bien rodée, le lancement de l’album de Jay-Z est un très bon exemple des moyens que peuvent utiliser les organisations afin de bâtir et amplifier leur influence numérique. Même appliquées à plus petite échelle et avec moins de ressources à sa disposition que celle de Jay-Z, une organisation peut s’inspirer des stratégies et tactiques adoptées par le rappeur pour amplifier sa présence numérique et atteindre ses objectifs.

EN-HAUT