Relations de presse numériques: 5 choses à savoir

par / lundi, 08 juillet 2013 / Publié dans Blogue

Les relations de presse  sont un moyen prouvé d’augmenter sa visibilité et son influence.  Toutefois, la croissance exponentielle des communications numériques change considérablement la donne.

Comment adapter les relations de presse à l’ère numérique?

Avant d’énumérer les différences entre les relations de presse numériques et celles dites traditionnelles, il ne faut pas oublier que la base demeure la même : présenter une nouvelle pertinente afin d’attirer l’attention.
Au delà des techniques éprouvées de relations médias, il faut maintenant savoir adapter votre message à l’intention des journalistes numériques et des blogueurs. Voici donc ce qu’il faut savoir :

1-  Le communiqué 2.0 :

Vous devez tout d’abord déterminer la façon dont vous voulez communiquer votre nouvelle.  Le communiqué de presse demeure l’outil de choix pour les relations média traditionnelles.  Toutefois, les médias sociaux et autres outils numériques à votre disposition permettent également de communiquer votre nouvelle par des moyens alternatifs comme des vidéos, des diagrammes infographiques, des tweets, une mise à jour Facebook, etc.

La décision d’utiliser un outil de communication peut sembler difficile.  Cependant, deux éléments doivent être déterminés  afin de choisir la méthode qui répond le mieux à vos objectifs :

  • quel est votre public cible
  • quel outil de communication est le mieux adapté au message que vous voulez communiquer.

Un tweet ou une vidéo peuvent  être  dans certains cas le meilleur médium pour le message que vous voulez transmettre.

Même le traditionnel communiqué de presse peut être adapté à l’ère numérique.  En effet, il existe désormais des outils vous  permettant d’inclure des photos, vidéos et autres objets multimédias en plus du communiqué standard.  Par exemple, l’outil Pitch Engine vous permet d’ajouter du multimédia, d’adapter le format à votre public cible et d’analyser la portée de votre « pitch » sur le web.  D’autres services de distribution de communiqués comme Marketwired et le groupe CNW permettent en plus une diffusion multi-platforme de votre message.

 

2-  Créer du contenu viral

Bien que le potentiel viral d’une nouvelle soit parfois exagéré,  vous pouvez tout de même augmenter les chances que votre nouvelle soit partagée grâce à l’astuce suivante :  Le titre de votre communiqué doit être assez accrocheur pour être partagé.  Bien que divers éléments puissent impacter le potentiel viral de votre contenu, n’oubliez pas que ce qui amène les gens à partager du contenu est d’abord et avant tout l’émotion que les gens ressentent en le lisant.  Une nouvelle controversée, émouvante ou inédite augmentera donc les chances que votre contenu soit partagé.  Demandez-vous si votre nouvelle risque de se propager sur Facebook et Twitter. Si la réponse est non, alors il y a de fortes chances que les journalistes numériques et blogueurs ne soient pas intéressés non plus.

 

3- Faire sa recherche et développer ses relations.

Cela s’applique dans les relations de presse traditionnelles mais doit être adapté et approfondi pour le numérique.  Dans un écosystème numérique de plus en plus fragmenté, il est très important de faire vos recherches pour trouver les journalistes et blogueurs les plus aptes à être intéressé par votre nouvelle. Vous devez donc comprendre au préalable à qui vous faites un « pitch » et qui est son audience.

Parallèlement, vous devez établir votre présence et surtout créer des liens avec la communauté numérique à laquelle vous souhaitez transmettre vos nouvelles.  Cela nécessite un travail de longue haleine qui ne doit pas être sous-estimé.  Interagissez avec les blogueurs et les journalistes présents sur les médias sociaux bien avant de leur envoyer votre nouvelle. Commentez leur travail fréquemment et vous aurez plus de chance qu’ils se rappellent de vous lorsque vous leur enverrez un « pitch ».

 

4. Utilisez les médias sociaux pour mousser vos « pitchs »

Utilisez les médias sociaux pour assurer le suivi et continuer la conversation avec les journalistes et les blogueurs.  Le lien vers votre communiqué de presse peut, par exemple,  leur être envoyé via Twitter.  N’oubliez pas qu’en personnalisant vos messages aux journalistes et bloggeur, vous aurez bien plus de chances qu’ils prennent deux minutes de leur journée occupée pour lire votre communiqué.

À titre d’exemple, un communiqué de presse n’est généralement pas distribué aux médias à plusieurs reprises.  Cependant, sur Twitter, Facebook et autres sites sociaux, il est parfaitement acceptable, attendu, voire même nécessaire, que la même information soient affichée à plusieurs reprises sur différents canaux. Agissez toutefois avec parcimonie, personne n’aime le spam!

 

5. L’optimisation du référencement (SEO)

Si votre liste de journalistes et blogueurs est limitée et votre influence sur les réseaux sociaux aussi (et même si elle ne l’est pas), assurez-vous d’optimiser le référencement ou SEO (Search Engine Optimization) de votre communiqué sur votre site web.

Les stratégies de référencement vise à augmenter la fréquence à laquelle un site ou une page web s’affiche au top des résultats dans les moteurs de recherche.

Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour optimiser cette stratégie.  Par exemple, choisissez votre titre soigneusement et sélectionnez judicieusement des mots-clés à inclure dans le communiqué.  Posez-vous la question suivante : comment le contenu de mon communiqué est-il pertinent aux recherches de mon public cible sur Google?  Pour augmenter les chances que votre nouvelle apparaisse parmi les premiers résultats de recherche de votre public cible, choisissez vos mots-clés avec soin.  Des outils tels  Google Keywords Tool peuvent vous aider à faire un choix stratégique.  Vous trouverez ici un bon article sur la façon de générer du contenu susceptible d’augmenter votre visibilité.

EN-HAUT